Usine d'impression de tissus en Provence

LES OLIVADES

lesoliv
machine olivades8

Salle des machines 

Dans cette salle sont regroupées les machines qui vont servir à préparer, étuver, laver les tissus.

porte cadre

Salle de sérigraphie 

Transport d'un cadre de sérigraphie à la force des bras. 

serigraphie

Impression sérigraphique "au cadre" sur table

Le technicien pose le cadre de sérigraphie sur une structure qui se déplace à l'horizontal sur toute la longueur du lé de tissu à imprimer.

stock de cadres

Stockage des cadres

Les cadres à sérigraphier sont stockés à la verticale, serrés les uns contre les autres. 

séchoir

Le séchoir 

Séchoir à tissus après impression et passage à l'étuve.

numerique

Impression numérique sur tissu 

pigments olivades

Pigments de couleur 

Dans tous ces pots, les pigments de couleur servent à concevoir les teintes d'impression.

louches etc

Ustensiles 

L'évier et tous ses ustensiles en acier : louches, cuillers, godets.... .

lesolivserigraphie

La longue table de sérigraphie horizontale contraste avec les différents modèles de tissus imprimés accrochés verticalement au mur.

cylindre1

Impression au cylindre 

Cylindres imprimant le tissu (sérigraphie), et stockage des cylindres. 

Visite aux Olivades

L’impression sur tissu arrive à Marseille au XVIème siècle avec la Compagnie des Indes. La fabrication locale débute au siècle suivant mais reste artisanale, mal maîtrisée, et même interdite. C’est à partir du XVIIIème siècle que les tissus provençaux connaîtront leur essor à travers la libre circulation de ces tissus et un savoir-faire rapatrié de Suisse. Au XIXème siècle, Les Olivades connaissent faste puis déclin à cause des industries concurrentes du Nord et de l’Est de la France, mais les tissus provençaux seront à nouveau découverts après la seconde guerre mondiale. En 1818, l’atelier de teinture des Olivades s’installe près d’un cours d’eau pour pouvoir laver les tissus. Ils sècheront sur l’herbe, dans les prés environnants.

L’usine des Olivades est située à St-Etienne-du-Grès, dans le Parc Régional des Alpilles, sous les platanes, le ciel bleu, et l’accent chantant de ses habitants : les Grésouillais (je vous conseille un passage au café du village). Voici la jolie devise de la commune :«d’azur à une église d’or sur une terrasse de même » ; les couleurs et le décor sont posés.

Au pied de l’usine coule un petit cours d’eau, qui servait autrefois à laver les textiles. Aujourd’hui, l’ancienne salle où l’on teignait le tissu est rénovée mais dénuée de toute activité. Les machines d’impression sont installées dans une partie plus vaste, face au vieux mas qui a vu naître les premiers tissus imprimés. Impression au cylindre, sérigraphie au cadre, les Olivades se prêtent aussi aux nouvelles technologies avec l’impression numérique.

Les recherches de couleurs sont réalisées dans un petit atelier qui a tout de la cuisine de ma grand-mère avec ses récipients à longs manches et ses louches de toutes tailles en acier gris, suspendus au-dessus de l’évier.

La pièce à sérigraphie est étonnante par sa longueur : l’impression des longs lés de tissus nécessite une table qui s'étend d'un bout à l'autre de l'usine. A chaque cadre correspond une couleur. L'impression est réalisée pas à pas, avec autant de passages qu'il y a de couleurs dans le motif.

La grande salle attenante sert de stockage aux innombrables écrans de sérigraphie produits depuis des décennies. Les écrans d’impression cylindriques pour l’impression au cylindre sont quant à eux empilés à l’horizontal contre un mur, serrés les uns aux autres comme autant de références de motifs.

Les tissus à motifs variés sont stockés puis envoyés selon les commandes (Hôtels, grandes marques de linge pour maison, Haute-Couture…), ou bien cousus pour réaliser le linge de maison estampillé « Les Olivades » (sets de table, nappes, torchons, linge de lit, chemises et robes, paréos, draps de bains…). La société reçoit également des commandes d'impression spécifiques.

Depuis peu, la maison se tourne vers des collections contemporaines grâce à l’aide de graphistes et designers. Elle noue également des partenariats avec les entreprises régionales du Comité Mistral, telle La Boule Bleue pour laquelle elle a dessiné une housse pour triplette (3 boules de pétanques). Les motifs aux couleurs chatoyantes revisitent la housse de pétanque usuelle.

Les tissus viennent de France : lin, coton, soie, laine, tissu éponge…

Sur place, vous trouverez une exposition de produits récents à tissus contemporains, la boutique, les fins de collections.

Les impressions des Olivades sont riches en motifs et en couleurs, bien loin des clichés du tissu provençal des cigales, olives et autres bouquets de lavande.

J'attends avec impatience le site e-commerce des Olivades pour découvrir l’ensemble des collections et l’achat en ligne de ces beaux tissus au charme provençal, de confection française de grande qualité.



               Visite du 19 Février 2018


logo png
lesolivades10

Adresse

5 avenue du Dr Barberin

Chemin des Indienneurs

13103 Saint Etienne du Grès

+33 04 90 49 18 04

accueil@olivades.fr

www.olivades.fr

Arrivée

La commune est située entre Arles et Avignon.

Si vous venez en voiture, garez-vous sur le parking des Olivades.

Informations de la commune:

St-Etienne-du-Grès

Visite

Les visites se font par groupe, sur rendez-vous. Un membre de l'entreprise vous présentera avec passion les machines et le déroulé de la fabrication.

Vous pourrez également acheter à la boutique d'usine.

Réserver une visite :

www.olivades.fr/contact-us

Informations du guide le "Petit futé"